Baromètre Energies : l'électrique et les hybrides progressent au 4e trimestre 2017

(Paris, le 30 janvier 2018)

Quels sont les choix opérés par les gestionnaires de flotte en matière d’énergies ?

Pour répondre à cette question, l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise réalise chaque trimestre une analyse des immatriculations sous l’angle de la répartition par énergies.

Pour élargir les perspectives, l’OVE propose également de suivre l’évolution du marché national global, qui prend en compte toutes les immatriculations réalisées en France sur la même période, tant en VP qu'en VUL. 

Ce qu’il faut retenir sur le marché entreprises

• Au dernier trimestre 2017, les énergies alternatives ont poursuivi leur montée en puissance au sein des flottes d’entreprise. L’électrique a achevé l’année avec une part de marché de 1,47 %, soit 0,27 point de plus qu’au quatrième trimestre 2016 et 0,07 point de plus qu’au troisième trimestre.

Les hybrides aussi vont mieux. Leur part de marché s’établit à 2,34 % au quatrième trimestre 2017, contre 1,93 % à la même période de 2016, soit une progression de 0,37 point.

• Sur le front des énergies thermiques, l’essence gagne 1,21 point de part de marché au quatrième trimestre 2017 par rapport au quatrième trimestre 2016, à 11,51 %. Sur trois mois, la hausse est de 0,31 point.

• Quant au diesel, il cède petit à petit du terrain, même si sa domination reste forte à 84,56 % dans les entreprises. En un an, par rapport au quatrième trimestre 2016, cette motorisation abandonne 1,43 point. 

Ce qu’il faut retenir sur le marché national

• Au quatrième trimestre 2017, les évolutions du mix-énergétique sur le marché national font apparaître une stagnation de l’électrique, avec une part de 1,21 %. Ce chiffre est stable par rapport au troisième trimestre 2017 et en progression minime de 0,08 point par rapport au quatrième trimestre 2016.

Les hybrides clôturent l’année 2017 avec une part de marché de 3,22 %. Soit 0,8 point de plus par rapport à la même période de 2016 et 0,15 de plus par rapport troisième trimestre 2017.

L’essence affiche la plus forte progression de toutes les énergies, avec une part de marché de 39,82 % au quatrième trimestre 2017 et 3,12 points de plus par rapport au quatrième trimestre 2016.

• Sur le marché automobile national, le grand perdant reste le diesel, avec une part de marché de 55,64 % au quatrième trimestre 2017 et 4 points de moins par rapport à la même période de 2016.

> Archives du Baromètre énergies