Bilan Marché 2021

 

(Paris, le 1er Mars 2021)

Le marché entreprise cale en Février, mais moins que le marché national

Le mois de février n’a pas réussi aux constructeurs. Selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory, les immatriculations de VP et de VUL ont affiché une baisse de - 9,05 % sur un mois (68 692 unités). C’est toutefois beaucoup mieux que le marché national qui a plongé sur la même période de -17,92 % (169 911 VP + VUL). Depuis le début de l’année, le marché entreprise affiche désormais un repli de -2,94 % (132 022 unités).

• Le marché entreprise en Février  

Avec le même nombre de jours ouvrés qu’en 2020 (20 jours), le marché entreprise a calé en Février. La baisse des immatriculations atteint -9,05 % (68 692 VP + VUL).

Type de véhicules : les VUL résistent mieux que les VP, avec un recul contenu à -3,33 % (29 131 unités), alors que les VP chutent de -12,86% (39 561 unités).

• Côté énergies : les motorisations alternatives restent toujours bien orientées avec une croissance à trois chiffres pour les hybrides rechargeables (+ 141,62 % à 4 255 VP + VUL) et à deux chiffres pour les hybrides simples (+50,36 % à 4 844 VP + VUL). Coup d’arrêt en revanche pour l’électrique avec un recul de -8,07 % à 2 505 immatriculations VP + VUL. Comme en Janvier, c'est le segment VP qui explique cette situation, avec un repli de -12,33 % à 1 848 immatriculations.

Dans le même temps, la désaffection pour les modèles thermiques se poursuit : le Diesel chute de -17,67 % (43 315 VP + VUL) et l’essence de -10,84 % (13 438 VP + VUL).

• Le marché entreprise en cumul sur deux mois (Janvier-Février)

Sur les deux premiers mois de 2021, mais avec deux jours ouvrés de moins par rapport à 2020 (40/42), le marché passe dans le rouge, après ce mauvais mois de février. Il affiche un repli de -2,94 % (132 022 VP + VUL). En comparaison, le marché automobile national recule depuis le début de l’année de -11,37 % (331 139 VP + VUL).

Type de véhicules : Les VUL restent dans le vert, avec une croissance des immatriculations de +2,59 % (56 984 unités), tandis que les VP déclinent de -6,75 % (75 038 unités).

• Côté énergies, les motorisations alternatives poursuivent leur marche en avant, à l’exception du 100 % électrique. Avec une hausse de + 165,68 % (7 981 VP + VUL), les hybrides rechargeables ne baissent pas de régime, tandis que les hybrides simples progressent de + 53,35 % (9 511 VP + VUL). Au total les  hybrides signent une augmentation de leurs immatriculations de + 90% avec 17 492 VP + VUL immatriculés en deux mois.

Dans le même temps, l’électrique marque le pas avec un repli de -2,21 des immatriculations sur deux mois, à 4 904 VP + VUL.

Les motorisations thermiques continuent leur chute dans les flottes automobiles d’entreprise. Les immatriculations essence se replient de -3,56 % (24 944 VP + VUL), tandis que le Diesel résiste moins bien, avec une chute de -12,17 % (84 047 VP + VUL).

• Au total, les parts de marché des différentes énergies ressortent sur deux mois (VP + VUL inclus) à 18,89 % pour l’essence ; 63,66 % pour le Diesel ; 3,71 % pour l’électrique ; 13,25 % pour les hybrides (total).

Si l’on prend en compte uniquement le segment des VP, les parts de marché s’établissent à 29,87 % pour l’essence ; 43,33 % pour le Diesel ; 4,26 % pour l’électrique, 22,16 % pour les hybrides (total).

......................................................

(Paris, le 1er février 2021)

Le marché entreprise progresse en Janvier grâce aux utilitaires

C’est une bonne surprise. Alors que le marché automobile national affiche un repli de -3,2 % en janvier (161 225 VP + VUL), le véhicule d’entreprise démarre, lui, l’année dans le vert. Malgré deux jours ouvrés de moins qu’en 2020 (22 contre 20), il signe une hausse de + 4,32 % à 63 100 VP + VUL. Selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory, c’est avant tout le segment de l’utilitaire qui a tiré le marché avec des immatriculations en hausse de + 9,35 % (27 786 unités).

• Le marché entreprise en Janvier   

Avec deux jours ouvrés de moins qu’en 2020 (22/20), le marché entreprise démarre plutôt bien l’année. Les immatriculations s’établissent en hausse de + 4,32 % avec un total de (63 100 VP + VUL).

Type de véhicules : les VUL sont à l’origine de cette performance avec une progression des immatriculations de + 9,35 % (27 786 unités). Sur le marché national, la hausse des VUL s’établit à +7,6 % (34 844 unités).

L’activité est en revanche plus laborieuse sur le segment VP, puisque les immatriculations sont stables à + 0,68 % (35 314 unités). Sur le marché national, les immatriculations de VP affichent un repli de -5,8 % (126 381 unités).

• Côté énergies : on ne change pas un modèle qui gagne et 2021 poursuit sur les mêmes bases que 2020, c’est à dire avec un net engouement pour les modèles électrifiés. Les hybrides rechargeables (+ 198,63 % à 3 712 VP + VUL), les hybrides simples (+ 56,27 % à 4 646 VP + VUL) et même l’électrique (+ 4,63 % à 2 395 VP + VUL) restent dynamiques.

A noter toutefois pour l’électrique, le coup d’arrêt observé sur le VP en janvier (-25,52 % avec 1 345 immatriculations), alors que sur le VUL, les immatriculations électriques s’envolent au contraire de + 107,10 % (1 050 unités), le signe sans doute de l’accélération des lancements de nouveaux modèles par les constructeurs.

Dans le même temps, la désaffection pour le Diesel se poursuit avec un repli de -5,72 % (40 617 VP + VUL). A l’inverse, l’essence affiche son premier mois de croissance depuis 12 mois, avec des immatriculations en hausse de + 5,78 % (11 418 VP + VUL).

• Au total, les parts de marché des différentes énergies ressortent sur ce premier mois de l’année à 18,10 % pour l’essence ; 64,37 pour le diesel (mais seulement 43,78 % sur le seul segment des VP); 3,80 % pour l’électrique ; 5,88 % pour les hybrides rechargeables ; 7,36 % pour les hybrides simples.

Partager

 

(Paris, le 1er Mars 2021)

Le marché entreprise cale en Février, mais moins que le marché national

Le mois de février n’a pas réussi aux constructeurs. Selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory, les immatriculations de VP et de VUL ont affiché une baisse de - 9,05 % sur un mois (68 692 unités)." data-share-imageurl="">