C3: une baby Cactus qui ne manque pas de piquant

(Paris, le 21 octobre 2016)

Avec la C3, Citroën propose un modèle dans l’air du temps avec de la couleur, mais surtout une technologie abordable, tant sur le plan de la sécurité que de la connectivité.

La C3 est un peu née du croisement entre un C4 Cactus (double rangée de phares, air bumps sur les côtés, même écran flottant sur la planche de bord) et de la DS 3 (combinaison de toits et de couleurs). Ce parti pris a pour but de rajeunir la clientèle, tout en montant en gamme.

L’autre bonne surprise, c’est la mise à disposition d’équipements de sécurité en série. La nouvelle C3 propose ainsi le détecteur d'angle mort, l'alerte de franchissement de file et la lecture optique de panneaux (utile pour savoir à quelle vitesse il faut rouler). Pour Citroën, la technologie fait partie de l'ADN. En ce qui concerne la connectivité, la C3 embarque aussi la navigation connectée de TomTom avec le trafic. L’écran est par ailleurs compatible avec les interfaces CarPlay et MirrorLink.

Un autre argument, qui relève plus du gadget, est une dashcam intégrée (ce qui est une première mondiale).  Elle est disponible en option dès le second niveau de finition (Feel). Elle permet d’enregistrer un fichier vidéo en cas de collision et d’apporter un début de preuve, en cas de contestation. Citroën n’a toutefois à ce jour aucun accord avec un assureur. La marque propose aussi de prendre à la demande des photos (appui court) et des vidéos (appui long), que l'on peut partager avec ses amis par e-mail ou par les réseaux sociaux, grâce à une application pour smartphone.

Sur les moteurs, Citroën n’a proposé à l’essai que les versions essence. La version 110 chevaux avec boîte automatique à 6 rapports est clairement le meilleur choix sur ce type de motorisation, dont la conso réelle est estimée 6,8 litres aux 100 km. Les plus gros rouleurs se rabattront sur le Blue HDI 100 ch… ou pas.

Tags: