La voiture du futur à l'essai au Mondial

(Paris, le 2 octobre 2018)

C’est l’une des grandes nouveautés de ce Mondial 2018, qui témoigne du réchauffement des relations entre les organisateurs du salon et la ville de Paris. Un centre d’essai va en effet être aménagé place de la Concorde, là même où la parade des 120 ans du Mondial de l’Auto a été célébrée le 30 septembre.

Du 4 au 14 octobre, il accueillera donc des modèles de Citroën, DS, Kia, Lexus, Mitsubishi, Peugeot, Renault, Seat, Smart, Toyota… et Volkswagen. Le constructeur allemand, qui a boudé le salon cette année, peut donc proposer des modèles à l’essai car les autres marques du groupe ont un stand porte de Versailles. Il s’agit de Golf électriques. 

Ce centre d’essai temporaire vient compléter la piste d’essai de véhicules électriques du hall 2, au Mondial, et offre un échantillon plus varié d’énergies. Il y aura en effet du gaz naturel (Seat Leon et Ibiza TGI), de l’hybride (Kia Niro, Lexus NX300h, RX450h, LC500h, LS500h, RC300h Toyota CHR et Yaris), de l’hybride rechargeable (Kia Niro plug in et Optima plug in, Toyota Prius PHEV, Mitsubishi Outlander) et surtout de l’électrique (Citroën C-Zéro, Kia Soul EV, Peugeot Ion et Partner Tepee, Smart Forfour et Fortwo cabrio EQ, Renault ZOE, Volkswagen e-Golf). Toyota est le seul à proposer en plus de l’hydrogène avec sa Mirai.

A noter que les constructeurs profitent de cet espace pour présenter de nouveaux modèles comme le Kia Niro EV ou des concepts, à l’image de Renault qui va exposer son concept ZOE e-Sport. DS va même présenter une monoplace de Formule E.

L’équipementier Valeo animera le centre d’essai, toute la journée du 4 octobre, avec deux voitures à l’essai. Il s’agit d’une voiture électrique urbaine et à bas coût en tension 48 volts (150 km d’autonomie) et d’une Golf hybride rechargeable en 48 volts (40 km d’autonomie en mode électrique). Comme quoi Volkswagen marque quand même de son empreinte ce Mondial de l’Auto 2018.