Quels sont les constructeurs les plus innovants?

(Paris, le 18 janvier 2016)

Selon le cabinet KPMG, qui réalise chaque année une étude auprès des décideurs de l’automobile (*), le numérique et les évolutions de la mobilité figurent en tête de liste sur l’agenda. Ce document est également très instructif sur les priorités en matière de recherche à l'horizon de 2025 et l’image des marques les plus innovantes.

Pour cette édition, ce sont BMW et Toyota qui sortent très nettement du lot, en prévision de 2025. Ces deux constructeurs sont considérés par leurs pairs comme les plus avancés, à la fois dans le domaine de la mobilité électrique et dans celui des véhicules autonomes.

Sur le terrain plus spécifique de l’électrique, Tesla arrive en troisième position. Il est suivi par Honda, Ford et Volkswagen. L’Alliance Renault-Nissan, qui se positionne comme un leader mondial avec 300 000 véhicules électriques, n’est donc pas considérée par le reste de l’industrie comme un acteur de premier plan pour les années à venir. Elle est d’ailleurs talonnée par Hyundai-Kia, qui a annoncé un programme ambitieux d'investissement.

En ce qui concerne le véhicule autonome, même déception pour Renault-Nissan. Le groupe a beau avoir annoncé la sortie de 10 modèles d’ici 2020 à travers le monde, il n’arrive qu’en…. 10ème position.  Au-delà de BMW et de Toyota, qui surclassent tout le monde, les décideurs de l’automobile voient davantage Ford, Honda, Volkswagen, Hyundai-Kia, Tesla, Daimler et GM comme étant des compétiteurs de première catégorie dans l’automatisation de la conduite. L’Alliance pilotée par Carlos Ghosn ne devance que d’une courte tête Suzuki, Mazda et Fiat-Chrysler.

Un mot quand même des tendances clés pour 2025. La connectivité arrive en tête des préoccupations, suivie par le véhicule hybride, l’électrique, les marchés émergents, l’hydrogène, les services de mobilité, la relation clients par les données, les plateformes modulaires, les véhicules autonomes, la réduction de la taille des moteurs et la rationalisation de la production en Europe. Ce qui fait le buzz sur Internet n’est donc pas forcément le reflet de ce qui va sortir des usines.

(*) 800 acteurs de 38 pays, représentant toute l’industrie automobile mondiale.